Le couple maître-valet

pubblicato 21 nov 2020, 09:24 da Sandra Raffaelli   [ aggiornato in data 19 feb 2021, 09:36 ]

Ce couple de personnages semble être omniprésent au théâtre depuis toujours: de la littérature antique (Térence et Plaute) à la littérature contemporaine (Hofmannsthal et Becket) en passant par Molière, Beaumarchais, Marivaux, Goldoni et Victor Hugo, ce binôme semble fonctionner particulièrement bien. Mais au fil des siècles il a subi plusieurs modifications conformément à l'évolution de la société.
  • Inspiré aux personnages de la comédie italienne (Arlequin, Pierrot, Pantalon, Polichinelle), le valet est au départ un personnage de farce, un type traditionnel, presqu'un pantin au caractère immuable
  • le valet est simplement l'antithèse comique du héros (Dom Juan)
  • il parvient à s'affirmer en tant que moteur de l'intrigue (Le Bourgeois Gentilhomme)
  • il agit pour ses propres intérêts (Les Fourberies de Scapin)
  • il devient le protagoniste de la pièce (Le Barbier de Séville; Arlecchino servitore di due padroni; Le Roi s'amuse)
  • il est carrément en compétition avec son maître (Le mariage de Figaro)
  • il ose se mettre à la place de son maître (L'Île des esclaves)
  • c'est lui qui représente la morale et la respectabilité alors que la maison de ses maîtres semble aux bords du déshonneur (L'incorruptible)
  • on ne sait plus qui est le serviteur et qui est le maître (En attendant Godot)
Comments